Conseil sur le dressage

Lorsqu’on a les chevaux en bride, la méthode est exactement comme celle du filet, c’est d’avoir une notion de contact sur les rênes, pas une notion de traction. Ensuite, cherchez tout le temps à ce que le cheval se pousse des jambes sur la main jusqu’à ce qu’il aille en avant. Et qu’il donne un appui, on va alors pousser sur l’appui jusqu’à ce que cet appui s’en aille par le mouvement vers l’avant. Le cheval deviendra confortable par lui même parce que la flexibilité du dos va se faire et le dos va se remonter. Prenons l’exemple de la cravache contre le mur. Si je pousse sur ma cravache, la cravache va s’arrondir. Je pousse sur un point de fixité. La cravache s’arrondit.

Alors, autre exemple, le dos, c’est un pont. Ici, c’est les piliers du pont, ici c’est les piliers du pont. Tous les ponts sont plutôt ronds sur le dessus. Parce que, si le pont était plat, il ne tiendrait pas. Si le pont était creux, ça ne tiendrait pas non plus. Donc il faut toujours rechercher à ce que le dos remonte par l’intermédiaire des jarrets sous la masse. Le moteur du cheval, ce sont ses pattes et elles doivent être dessous. Jusqu’à ce que l’arrière–main vienne dessous et de façon à alléger l’avant–main. D’où l’intérêt de rester dans sa position en mettant son dos derrière ses fesses de façon à asseoir les chevaux sur les hanches. Alors parfois ça se voit pas chez les chevaux tellement ils sont construits de façon différente ; il y a des chevaux où ça se voit très bien, il y a des chevaux où ça ne se voit pas du tout, il y a des chevaux où ça se ressent, il y a des chevaux chez qui ça ne se ressent pas, mais c’est lorsque le juge regarde les chevaux il se dit. « Ah, est ce que le cheval est droit, est ce qu’il est fixe, est ce qu’il est tendu, est ce qu’il est régulier, est ce qu’il est flexible… », et ce sont des fondamentaux qui vont vous permettre de pouvoir comprendre et corriger et améliorer la technique des chevaux.

Dans les grand prix de dressage, il n’est pas rare de voir des reculés de trois à cinq pas dans les petites reprises pour simplement favoriser l’équilibre et la mise en main des chevaux. C’est important, ça fait partie du dressage et tout ce que l’on fait sur nos chevaux c’est un acte de dressage. Ça permet d’améliorer techniquement et ça c’est bon mouvement parce que ça permet d’améliorer techniquement les chevaux et que lorsque le cheval fait une faute d’orthographe, c’est à dire qu’il fait une petite faute physique, on s’arrête, on fait un ou deux pas de reculé, ça permet de remettre le cheval en situation de travail assez rapidement lors d’une détente ou d’une préparation.

Posted in Cheval, Dressage | Leave a comment

Les différentes allures de pas du cheval

Le pas

Le pas est une allure à quatre temps où le cheval pose ses pieds l’un après l’autre sans être dans une certaine cadence.

Le pas allongé

C’est l’étendue maximum de l’encolure, l’embout du nez allant loin devant, et les postérieurs passant devant la trace de l’antérieur du même côté on dit que le cheval se méjuge. En poussant mon cheval encore plus en avant, et je vais chercher à ce que le cheval descende en avant et vers le bas. Je lui donne des rênes, et il marche au pas.

Le pas moyen

Le pas moyen, c’est un pas où le cheval va s’étendre. On cherche à ce qu’il soit actif. Loin devant.

Le pas rassemblé

Le pas rassemblé est une allure dans laquelle le cheval est décontracté dans la position du ramené. Le cheval est ramené, Le cheval est rassemblé, et on marche avec de la cadence. Gauche, droite. Gauche, droite. Et il a le chanfrein vertical.

Le pas compté

Le pas compté, c’est la préparation au piaffé. Un pas compté où l’on avance centimètre par centimètre. On va chercher à contrôler, à gérer le cheval. Si on veux ralentir le cheval, on va encore l’animer jusqu’à arriver, à un certain moment où on va immobiliser le cheval pour le rassembler. Je vais donc rapprocher mes pas les uns après les autres, puis je repars au pas, puis je vais ralentir le pas. Et je vais m’arranger pour que le cheval marche toujours mais en cherchant l’attitude du piaffé.

Le pas d’école

Le pas d’école c’est le pas en extension soutenue où le cheval lève ses jambes très haut dans une cadence. On a le pas d’école en ayant un cheval rigoureusement droit et dans les aides diagonales. Et il suffit d’avoir un cheval très tendu, très en place, très en équilibre. Progressivement, le cheval va se mettre au pas d’école. Lorsque vous travaillez votre cheval, cherchez toujours à faire des choses symétriques. Ça c’est très important. Et je m’arrange toujours pour garder ma position. J’entretiens mon cheval avec mes jambes. Ça c’est important. Les jambes disent « avances » le cheval dit « où je vais ? », le couloir des rênes vise les mains. C’est ce qu’on peut apprendre à un jeune cavalier, et le couloir des rennes, c’est toujours les mains l’une près de l’autre et les mains près de l’encolure et plutôt fixes.

Le pas libre

Le pas libre, c’est le cheval qui a de la liberté dans l’encolure. On lâche les mains, on laisse le cheval marcher tout naturellement. Ça s’adresse aux jeunes chevaux pour voir l’amplitude, la relaxation, l’extension d’encolure et l’amplitude du mouvement par lui même.

Posted in Divers | Tagged , , | Leave a comment

Conseils de dressage en vrac

Je profite du mauvais temps et d’un peu de repos pour publier ces quelques conseils de dressage, en vrac, c’est toujours bon à prendre me direz-vous ;-)

Tournez dans le manège

On s’aperçoit qu’il y a beaucoup trop de gens qui, sous prétexte d’avoir de l’incurvation, tordent leurs chevaux dans le bout de devant. Le cheval doit être incurvé de la tête à la queue. Et pour qu’il soit incurvé de la tête à la queue, on doit fermer la jambe extérieure et recevoir sur sa jambe intérieure : à ce moment là le cheval rentre ses côtes. Et là j’essaie d’avoir mon cheval quand je suis sur une courbe, un contact sur les deux rênes, et le cheval qui est cintré. Là le cheval est incurvé . Mais je l’ai sur mes deux rênes, et là je gardes mes jambes collées de manière à ce que le cheval maintienne un petit peu ce que je viens d’en obtenir. Si j’abandonne mon cheval en desserrant trop fort mes jambes, et en lâchant tout, à ce moment là, le cheval vous abandonne aussi, ce qui est tout à fait normal.

En général au début, le cheval n’aime pas et il n’est pas trop bien. À savoir que le cheval, lorsqu’on l’entend un tout petit peu grincer des dents, c’est un signal que le dresseur doit immédiatement prendre en compte car c’est une forme de résistance. Donc il faut arriver à le faire céder, et pour ça on ferme un peu les jambes de manière à ce que le cheval vienne s’enrouler autour de la jambe gauche (si l’on tourne à gauche dans le manège). Je ferme ma jambe droite, reine droite et là je viens chercher un tout petit peu avec ma jambe intérieure en canalisant avec aides extérieures, de manière à ce que le cheval s’arrondisse un petit peu. Et là on voit très bien le cheval qui décompose un peu plus son pas que tout à l’heure. Et là quand je tourne, je ferme ma jambe extérieure et je reçois en même temps sur ma jambe intérieure. Que le cheval s’arrondisse un petit peu. Dans ce sens – là, on s’aperçoit que le cheval respecte une certaine cadence dans son pas. Un pas peu plus régulier, moins précipité.

La pirouette

En appuyant légèrement sur la gauche ça nous permet d’avoir un cheval qui abaisse beaucoup plus les hanches sans être obligé de trop le contraindre. Ce qui nous emmène par la suite à vous faire une pirouette au galop.

Alors ce qu’on recherche dans la pirouette, c’est que le cheval, comme il a baissé les hanches, on ne doit pas avoir trop de poids dans les mains. Le cheval doit céder et rester rond. Le cheval doit rester légèrement incurvé, il doit regarder là où il va dans sa pirouette. On doit pouvoir avancer les mains en restant soi même dans la pirouette et que le cheval n’ait pas besoin de mains, rien du tout. Il ne faut pas avoir grand chose dans les mains.

Le geste est précis, petit et discret

Il faut que dans tout ce que l’on fait, dans l’attitude que l’on doit avoir avec le cheval, il faut avoir une indépendance des aides et pratiquement dans ce que l’on fait, on ne doit pas avoir grand chose de l’extérieur au niveau des jambes, des mains. La discrétion dans l’emploi des aides.

Posted in Dressage | Tagged , | Leave a comment

Cheval de publicité

Quelques mot aujourd’hui sur une pub. qui repasse en ce moment à la télévision (fête de fin d’année oblige) et que je trouve superbe. Il s’agit de la publicité pour l’eau de toilette Habit Rouge de Guerlain. Cette pub. n’est pas récente et date de plus d’un an, mais sa qualité intemporelle fait qu’aujourd’hui elle n’a pas pris une ride à tel point que les annonceurs ont décidé de la repasser en cette période de fin d’année. Pour celles et ceux qui ne l’aurait pas vu, je vous l’ai retrouvé :

Alors, elle n’est pas belle cette publicité ? Le cheval est magnifique et souligne le coté animal mais raffiné de l’homme que cible cette eau de toilette. Ajouter à cela le passage en noir et blanc qui donne inévitablement un côté très classe, et la bande son très métallique et orageuse, un vrai régal pour les yeux et les oreilles. Bien entendu on n’oubliera pas le modèle qui, même s’il n’est pas mon type d’homme, est, il faut bien le dire, relativement charmant. A noter que j’ai aussi vu cette pub. dans un journal papier de la presse PMU, un journal de pronostic PMU. Quant on sait que les joueurs de PMU sont majoritairement des hommes, on voit bien que l’agence de publicité qui est à l’origine de cette campagne à trouvé un filon en publiant dans les revues spécialisées, bon après on sait toute très bien que les gars qui traine au PMU sont pas forcément les premiers à acheter ce type de parfum ;-)

Posted in Divers | Tagged , | 1 Comment

Dressage d’un cheval de course : la position du cavalier

Comme je l’indiquais il y a quelques jours à certains de mes lecteurs, voici un court article sur la position du cavalier. Que ce soit dans la pratique loisir ou la pratique de la compétition (tout le monde ne cherche pas nécessairement à se faire plaisir avec un pronostic PMU), la position du cavalier est très importante.

Une position qui date du 17ème siècle

Le cavalier est assis d’aplomb dans sa selle. Beaucoup de professionnel du cheval ont analysé le cheval, le cavalier, le cheval et son cavalier et aujourd’hui encore, cette position « naturelle » déjà décrite au 17ème siècle est toujours LA position classique du cavalier. Cette position a été inventée par les guerriers à cheval qui au fur et a mesure, par l’observation ont réussi à comprendre qu’une position optimale augmentait leur efficacité au combat (et accessoirement augmentait aussi leur espérance de vie) .

Guerrier à cheval

Le cavalier est assis d’aplomb sur la selle, cela signifie qu’il est rigoureusement droit au dessus de ses pieds. Il est assis au milieu de la selle, les cuisses sont sur leur plat et il est très important de noter que les cuisses ne doivent en aucun cas être écartées, ce qui n’implique pas nécessairement de serrer les genoux mais de simplement avoir les cuisses tournées à plat contre son cheval. Le genou vient au contact de la selle, les mollets au contact du cheval sans être serrés, et chose particulièrement importante, les talons sont bas.

Les talons sont en position basse, c'est très important

Pour maintenir sont talon en position basse, il existe deux possibilités : soit je relève les pointes de pieds, soit je baisse mes talons mais dans tous les cas mes talons doivent être maintenu en position basse. Au niveau de l’alignement, mes talons sont situés à la hauteur de la pointe des fesses et la pointe des pieds est à la hauteur de la pointe des genoux. On doit pouvoir observer une verticalité entre les chevilles, les hanches, les coudes, les épaules et les oreilles du cavalier.

La position du cavalier à cheval elle est rigoureusement droite. Les coudes sont généralement orienté vers le bas et les épaules sont relâchées, les bras le long du corps à demi plié. Le cavalier a des reines mi-longues, ce qui permet au cheval d’avoir un simple contact.

La conduite du cheval : dialogue entre le cheval et son cavalier

Pour conduire le cheval, le cavalier dispose de deux modes de communication complémentaires dans la plupart des cas, bien que pour certains chevaux particulièrement bien dressé, un seul mode suffit. Il s’agit des rênes et de la voix.

Les mains sont dans le prolongement des avants bras, les pouces en dessus, les ongles se faisant face permettant ainsi une très légère tension des rênes. Mettre de préférence les poignets plutôt vers le ciel. On doit trouver un axe du coude à la bouche avec le contact des rênes. Les mains sont positionnées au dessus du garrot, et en avant du garrot et de chaque côté du garrot. On doit pouvoir poser ses mains de chaque côté pour donner un point de fixité. L’écartement des mains va correspondre un petit peu à la largueur du mord du cheval, et le cheval va être dans un couloir qu’on appelle le couloir des aides. Le couloir des aides est constitué par les deux mains, les deux jambes et l’assiette. Pour guider mon cheval,  je vais me propulser avec l’aide de mes jambes : la position précède l’action, et c’est très important.

Et surtout, afin de ne pas polluer ma position, je ne vais utiliser mes jambes que lorsque j’en aurais besoin. La tête est droite, le regard est loin devant. Je ne regarde pas les oreilles de mon cheval, j’essaye d’avoir une tête droite afin que je puisse voir loin devant. J’utilise mon champs de vision pour savoir où sont mes points des repères car je vais travailler de point de repère en point de repère.

Pour conclure sur cet article, si vous ne deviez retenir qu’une chose alors souvenez-vous que la position précède l’action, toujours en toute circonstance. Si vous avez des conseils sur la position d’un cavalier, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Posted in Dressage | Tagged , , | 1 Comment

Dressage d’un cheval de course : travail de l’épaule

Dans ce deuxième article consacré au dressage (le premier ayant été consacré à la phase de débourrage), j’aborderai le mouvement de l’épaule en dedans. Même si vous êtes amateur de pronostic PMU, prenez quelques minutes pour lire cet article, comprendre un cheval, c’est comprendre une partie de l’univers qui régit les courses hippiques, et cette compréhension pourrait bien vous aider à augmenter la rentabilité de votre pronostic PMU :-)

L’épaule en dedans : à quoi correspond ce travail ?

L’épaule en dedans est un mouvement dans lequel le cheval va en avant et de côté. Il se déplace selon un angle de 30 degrés par rapport à la direction donnée qui est le manège. L’angle fait 30 degrés, ce qui n’est pas beaucoup. Le but recherché est de ce que l’épaule passe devant l’autre épaule. Par exemple lorsque je suis dans une épaule en dedans à main gauche, l’antérieur gauche du cheval doit passer devant son antérieur droit.

Mise en pratique de la théorie

Je suis sur la piste. Rêne d’ouverture droite, je vais amener le bout du nez à droite, ma jambe droite, hop. Je vais limiter l’angle et je vais contrôler le mouvement avec la rêne dont je ne me sers pas, qui est la rêne gauche. Je vais chercher à mettre l’antérieur gauche de mon cheval devant le postérieur droit qui est derrière, et rechercher un travail dans lequel il y aura : le postérieur gauche tout seul, le diagonal gauche, l’antérieur et le postérieur bien alignés et l’épaule droite toute seule. L’épaule droite à pour mission d’aller en avant et de côté tandis que l’épaule gauche va aller en avant et de côté. L’épaule va monter et va prendre son terrain en avançant. Ma jambe va rester à la sangle, elle agit de façon discontinue pour pousser mon cheval à chaque pas dans le mouvement.

L'épaule en dedans comme exercice de dressage

Ma rêne gauche dont je ne me sers pas va limiter le pli de l’encolure et tenir l’épaule gauche à l’intérieur de la piste pour bien la garder devant le postérieur droit. Ma jambe gauche est neutre, elle est en arrière, elle ne bouge pas et me servira pour récupérer les hanches si jamais elles venaient à partir à l’extérieur.

L’importance de la posture du cavalier

La position du cavalier à cheval peut se résumer de la façon suivante : mes épaules se retrouvent dans l’axe de ma direction, mon poids du corps va aller dans le sens de la marche parce que je vais m’aider de mon poids du corps pour donner de l’amplitude au mouvement dans les 3 allures.

Avoir une bonne posture est indispensable, pour faire un bon pronostic PMU aussi

En étant d’aplomb pour aller en avant et de côté. Mes aides sont ajustées, mon corps est droit pour garder tout le temps l’équilibre et le conserver à chaque instant et à chaque mouvement.

Posted in Dressage | Tagged , , , | 2 Comments

Le bon jockey pour un pronostic PMU : Christophe Soumillon

Les jockeys sont au cœur de la course et constituent indiscutablement un paramètre en prendre en compte pour faire un bon pronostic PMU. A ce titre, j’ai décidée de consacrer une série d’article au plus grands jockeys français. Le premier volet de cette série sera consacré à Christophe Soumillon.

Christophe Soumillon est très le 4 juin 1981 en Belgique. Très jeune, il s’intéressera au monde des courses hippiques, son père étant lui-même jockey d’obstacles. Au fil des années et de ses victoires, il deviendra un crack jockey, de renommée internationale dans les courses de plat et le favori constant des pronostics PMU.

Une progression fulgurante

Son parcours est assez traditionnel dans le monde des courses. Il commence en bas de l’échelle et devient apprenti à Chantilly, meilleure école de formation française. Il obtient son premier succès en 1997, et avec une prématurité époustouflante il devient dès 1998 étrier d’or des apprentis-jockeys, totalisant 11 victoires. En 2000, André Fabre le recrute dans son écurie, où il occupe la place de deuxième jockey derrière Olivier Peslier. Il va alors suivre un entraînement prestigieux qui lui permettra de remporter sa centième victoire. En 2001, il montera pour l’Aga Khan et signera une victoire de prestige dans le célèbre prix du Jockey Club. Sa carrière internationale était lancée, affolant le petit monde du pronostic PMU et lui conférant un statut de favori indiscutable.

Christophe Soumillon en grand vainqueur

Un palmarès hors normes, le place en tête du pronostic PMU

Christophe Soumillon égrène les victoires, et truste les première places de chaque  pronostic PMU sur les plus grands hippodromes hexagonaux et mondiaux, Longchamp, Dubaï, Hong Kong, Epsom. Il est toujours en tête du pronostic des professionnels. Il se constitue un palmarès extraordinaire dans les courses de groupe. En France, il gagnera deux fois le prix de l’Arc de Triomphe, en 2003 sur Dalakhani et en 2008 sur Zarkava. Favori du pronostic PMU, il remporte trois fois le prix du Jockey Club :

  • en 2001 sur Anabaa blue,
  • en 2003 sur Dalakhani,
  • en 2006 sur Darsi.

Il remporte aussi deux prix de Diane en 2004 sur Latice et en 2008 sur Zarkava. Cette liste est loin d’être exhaustive, et je pourrai rajouter trois poules d’essai des poulains, quatre poules d’essai des pouliches, trois Grand prix de Paris, trois prix vermeille, de critérium internationaux ou prix d’Astarté.

À l’étranger Christophe Soumillon n’est pas en reste, gagnant notamment la Hong-Kong gold cup en 2005 sur Perfect partner, en Angleterre les King George VI  and Queen Élizabeth par diamond stakes en 2006 sur Hurricane run, la Coronation cup sur Shirocco en 2006 ou les champion stakes en 2011 sur Cirrus des aigles.

Christophe Soumillon et son cheval fétiche

Je me dois également de citer au rang des victoires prestigieuses les Oaks d’Italie, les Irish Oaks, les United Arab emirates derby ou le Topkapi Trophy. Christophe Soumillon est entré dans la cour des grands, concurrençant Lanfranco Dettori et autres jockeys de plat, virtuoses des montes de pur sang. Il signera sa millième victoire avec Secret de famille, sur l’hippodrome de Lyon Parilly, chouchou indiscutable des parieurs et du pronostic PMU.

Un caractère bouillant

En 2007, la rupture est consommée avec André Fabre, ce dernier lui reprochant une utilisation abusive de la cravache. Le bouillant jockey supportera mal cette séparation et fera des déclarations fracassantes contre son ancien entraîneur. Cela entraînera en août 2009 la perte de son contrat de première monte au sein de l’écurie Aga Khan. Depuis 2010, il travaille avec Jean-Claude Rouger. Ce dernier lui permettra même de monter en obstacles, et de marcher dans les traces de son père pour le compte de Jean-Paul Gallorini. Il gagnera à la grande course de haies d’Auteuil, en un époustouflant cavalier seul. À la fin de cette année 2010, année charnière pour sa carrière, il deviendra première monte sous les couleurs de l’écurie Wildenstein et restera favori du pronostic PMU.

Une vie de famille posée et équilibrée, loin du pronostic PMU

Les marié pour le plaisir de votre pronostic PMUChristophe Soumillon se mariera le 22 juillet 2006 avec Sophie Thalmann, ancienne Miss France qui lui donnera deux enfants, Charlie et Micah. Cette harmonie personnelle, lui permettra de supporter les aléas des blessures, notamment sa vilaine fracture du coude survenue lors d’une chute le 9 septembre 2009 sur l’hippodrome de Nancy. Mais la lumière est toujours au bout du tunnel, et Christophe Soumillon obtiendra quatre cravaches d’or, dont la dernière en 2011.

Venant simplement de passer le cap de la trentaine, nous ne doutons pas un instant que ce palmarès s’étoffera davantage dans les prochaines années. Vous avez donc tous bien compris qu’il serait inconsidéré de l’écarter de votre pronostic PMU dès lors qu’il sera parmi les jockeys au départ d’une course.

Posted in Jockey | Tagged , , , | 2 Comments

Le débourrage d’un cheval de course

Lors du débourrage, le cheval va découvrir les rudiments du travail avec l’homme. C’est une étape très perturbante. Il doit accepter de le suivre. Dans quelques semaines, il recevra une selle et un cavalier.

Débourrage d'un jeune cheval

Déjà, à trois ans, on voit si le cheval coopère. S’il coopère, ça veut dire qu’il accepte l’homme, il est en confiance, et c’est déjà une grosse qualité. Les méthodes depuis 10 ou 20 ans ont pas mal évolué. Je pense qu’effectivement on est de plus en plus gentil, on prend les chevaux de plus en plus tôt, ce qui est une très bonne chose. Entre guillemets, on les manie, c’est l’expression consacrée, on s’occupe des petits poulains et puis on leur met le licol, et puis on les caresse, on leur apprend des ordres élémentaires, on leur apprend à se déplacer, on leur apprend l’appel de langue, qui veut dire on va en avant, « ho » qui veut dire s’arrêter. Ces instructions de base s’apprennent déjà au boxe à l’âge de 6 mois.

Quand le cheval connaît les ordres, les codes de conduite finalement on monte dessus et c’est exactement la même chose. Il faut savoir qu’un cheval est capable de mémoriser énormément de mots, plus de 200 mots, et d’associer des mots. Il est capable de comprendre le seau vert ou le seau bleu, ce que les gens ignorent en général. Donc, on fait très peu appel à l’intelligence du cheval, et on a bien tort, parce que le cheval est, contrairement à ce que l’on dit, un animal extrêmement intelligent.

Debourrage à la longe

Le débourrage, c’est la période décisive dans la vie d’un cheval de compétition. Un cheval a de la chance lorsqu’il est entre de bonnes mains pour le débourrage. Mais beaucoup de chevaux sont brutalisés à cette étape. Les violences subies brisent leur volonté. Ils ne pourront jamais devenir des cracks.

Posted in Dressage | Tagged , , , , | 1 Comment

Cheval de pronostic PMU : Cirrus des Aigles

Cirrus des Aigles a remporté de nombreux trophées entre 2008 et 2012. Malgré un passage difficile début 2012, le cheval semble remonter la pente et avoir retrouvé le haut niveau, pour le plaisir de son entraîneuse Corine Barande-Barbe. Retour sur le parcours d’un athlète singulier, originaire de Chantilly.

Cirrus des Aigles, un vrai champion

Cirrus des Aigles est un hongre de 6 ans, né en 2006. Ses parents ont acquis une certaine notoriété dans le milieu des courses. Son père n’est autre qu’Even Top et sa mère, une certaine « Taille de Guêpe ». L’athlétique jument appartenait à la fin de sa carrière à Eric Lellouche, officiant dans le fameux centre d’entrainement de Chantilly,  » les Aigles « .

Ne faites pas votre Pronostic PMU sans inclure Cirrus des Aigles

Ce haut lieu de l’hippisme lui a donc inspiré le nom de ce futur prodige de l’hippisme. Aujourd’hui entraîné par Corine Barande-Barbe, Cirrus des Aigles a rapporté plus de 4.000.000 € fin 2012, une aubaine pour tout ceux qui l’ont mit régulièrement au cours de cette période dans leur pronostic PMU.

Des débuts prometteurs

Après deux ans d’entrainement, Cirrus des Aigles commence à prendre part aux concours en 2008. Cette année-là, il se fait remarquer en étant placé à Chantilly, où il s’entraîne mais aussi à Maisons Laffitte. Le jeune champion continue de concourir en 2009 où il remporte au total 6 courses, notamment le Prix du Conseil de Paris. A l’époque, il était drivé par le jockey Franck Blondel. La notoriété du cheval s’accroît encore en 2010 lorsqu’il remporte 7 titres, notamment le Prix Dollar. En 2011, 5 victoires viennent accroître son palmarès, avec notamment des courses prestigieuses telles que le Grand Prix de Deauville et le Grand Prix de Vichy. Signe particulier : sa discipline favorite est sans conteste le plat. Un atout à connaître pour optimiser vos pronostic PMU !

Une période sombre

Alors que le cheval parcourt le Monde et qu’il accumule les trophées, l’année 2012 commence plutôt mal. Cirrus des Aigles connait des problèmes de santé : il devra se rétablir d’une blessure, heureusement mineure. Dans la foulée, le cheval est malheureusement contrôlé positif à un anti-inflammatoire dont l’usage est interdit. Il est alors déchu de sa deuxième place du Prix d’Ispahan.

L'une des plus belle course de Cirrus des Aigles

Depuis, son entraîneuse, Corine Barande-Barbe n’aura de cesse de contester les accusations de dopage, notamment en faisant appel de la décision. Pour elle, il s’agirait purement et simplement d’un acte de malveillance. Elle nie toute implication dans cette affaire et a par ailleurs déposé une plainte contre X pour sa défense.

Pronostic PMU : pensez à Cirrus des Aigles

Heureusement, la période noire vécue par le cheval est désormais derrière lui. En octobre dernier, il signe son grand retour. Monté par Olivier Peslier, il devance l’excellent Hunter’s Light de pas moins de neuf longueurs d’avance à Longchamp. Toutefois, alors qu’il était attendu au Champion Stakes de Grande-Bretagne, il est battu par le géant Franken, au terme d’une course mémorable. Malgré cette déception, sa carrière semble désormais relancée. Dans l’avenir, pensez-y car votre pronostic PMU ne se fera pas sans lui !

Posted in Cheval | Tagged , , , | Leave a comment

Cheval de pronostic PMU : Ready Cash

Pour les adeptes de pronostic PMU, Ready Cash n’est pas un cheval inconnu en France. C’est un trotteur né dans l’hexagone et plus précisément dans la commune de La Chapelle-Rainsouin qui se trouve entre Laval et Evron. C’est un étalon bai foncé. Il a été élevé par Pascal Berthou et Pierre Tébirent. Il a été engendré par Kidéa et Indy de Vive.

Le pronostic PMU gagnant à tous les coup avec Ready Cash

Entraîné par le très célèbre T. Duvaldestin, il appartient à Philippe Allaire à plus de 26%. Il n’est donc pas le seul propriétaire de Ready Cash. On peut citer d’autres personnes comme Charles Valette avec également 26% ainsi que Carole Foucault Berthou et Pascal Berthou avec respectivement 24%.

Un palmarès impressionnant

En termes de palmarès, ce cheval désormais très célèbre pour les habitués de pronostic PMU totalise 55 courses courues pour un nombre de victoires estimé à 34. Le dernier temps de Ready Cash est de 1’15″6. Pour ce qui est de son record attelé, il est de 1’10″2. Concernant le montant global des gains réalisés par ce cheval mâle depuis le début de sa carrière, il est de l’ordre de 3 121 800€.

C’est au cours de la saison 2007-2008 qu’il démarre sa carrière alors qu’il n’a que deux ans. Avec Bernard Piton comme driver et Philippe Allaire en tant qu’entraîneur, il remporte sa première victoire dans la réduction kilométrique de 1’21″1, à Reims au sulky. Ready Cash va enchaîner avec une seconde victoire seulement quelques jours après en s’imposant de la plus belle des manières sur l’hippodrome d’Enghien. Ses premiers pas à Vincennes ne furent pas fructueux dans la mesure où malgré sa victoire il sera disqualifié. Mais ceux qui parient sur ce cheval bai foncé en matière de pronostic PMU ne vont pas tarder à retrouver le sourire puisque dans la foulée, il va remporter quatre nouvelles victoires.

Nouvelle saison, nouveau pronostic PMU gagnant avec Ready Cash

En effet, durant la saison suivante c’est-à-dire ce grand favori de pronostic PMU confirme ses performances. Pour preuve, en dépit d’un faux pas, il est victorieux du Prix Albert Viel et bien d’autres encore. Au total, il a effectué 5 courses en 2007 pour 4 victoires et des gains d’un montant de 92 000 €. Le record de la même période est de 1’16″2 avec comme prix remporté Prix Emmanuel Margouty.

Le trotteur Ready Cash en pleine course

En 2008, le nombre de courses courues par Ready Cash est de 11 pour 10 victoires avec un record de 1’16″2. Le montant des gains réalisés s’élève à plus de 679 800 €. Sur 10 courses effectuées en 2009, ce cheval réputé dans le domaine du pronostic PMU remporte 7 victoires et réalise un record de  1’11″4 avec plusieurs prix. L’année suivante, il sera moins performant puisque sur les 12 courses, il ne remporte que 3 victoires et ne gagne que deux places avec un record de temps de 1’12″3. Le trotteur français se rattrape en 2011 car sur un total de 8 courses, il s’adjuge 6 victoires pour des gains de 950 000 € et un record de 1’10″3. Enfin, en 2012, ce cheval fait 9 courses et remporte 4 victoires et gagne 4 places avec un record de 1’10″2.

Posted in Cheval | Tagged , , , , | 6 Comments