Conseils de dressage en vrac

Je profite du mauvais temps et d’un peu de repos pour publier ces quelques conseils de dressage, en vrac, c’est toujours bon à prendre me direz-vous ;-)

Tournez dans le manège

On s’aperçoit qu’il y a beaucoup trop de gens qui, sous prétexte d’avoir de l’incurvation, tordent leurs chevaux dans le bout de devant. Le cheval doit être incurvé de la tête à la queue. Et pour qu’il soit incurvé de la tête à la queue, on doit fermer la jambe extérieure et recevoir sur sa jambe intérieure : à ce moment là le cheval rentre ses côtes. Et là j’essaie d’avoir mon cheval quand je suis sur une courbe, un contact sur les deux rênes, et le cheval qui est cintré. Là le cheval est incurvé . Mais je l’ai sur mes deux rênes, et là je gardes mes jambes collées de manière à ce que le cheval maintienne un petit peu ce que je viens d’en obtenir. Si j’abandonne mon cheval en desserrant trop fort mes jambes, et en lâchant tout, à ce moment là, le cheval vous abandonne aussi, ce qui est tout à fait normal.

En général au début, le cheval n’aime pas et il n’est pas trop bien. À savoir que le cheval, lorsqu’on l’entend un tout petit peu grincer des dents, c’est un signal que le dresseur doit immédiatement prendre en compte car c’est une forme de résistance. Donc il faut arriver à le faire céder, et pour ça on ferme un peu les jambes de manière à ce que le cheval vienne s’enrouler autour de la jambe gauche (si l’on tourne à gauche dans le manège). Je ferme ma jambe droite, reine droite et là je viens chercher un tout petit peu avec ma jambe intérieure en canalisant avec aides extérieures, de manière à ce que le cheval s’arrondisse un petit peu. Et là on voit très bien le cheval qui décompose un peu plus son pas que tout à l’heure. Et là quand je tourne, je ferme ma jambe extérieure et je reçois en même temps sur ma jambe intérieure. Que le cheval s’arrondisse un petit peu. Dans ce sens – là, on s’aperçoit que le cheval respecte une certaine cadence dans son pas. Un pas peu plus régulier, moins précipité.

La pirouette

En appuyant légèrement sur la gauche ça nous permet d’avoir un cheval qui abaisse beaucoup plus les hanches sans être obligé de trop le contraindre. Ce qui nous emmène par la suite à vous faire une pirouette au galop.

Alors ce qu’on recherche dans la pirouette, c’est que le cheval, comme il a baissé les hanches, on ne doit pas avoir trop de poids dans les mains. Le cheval doit céder et rester rond. Le cheval doit rester légèrement incurvé, il doit regarder là où il va dans sa pirouette. On doit pouvoir avancer les mains en restant soi même dans la pirouette et que le cheval n’ait pas besoin de mains, rien du tout. Il ne faut pas avoir grand chose dans les mains.

Le geste est précis, petit et discret

Il faut que dans tout ce que l’on fait, dans l’attitude que l’on doit avoir avec le cheval, il faut avoir une indépendance des aides et pratiquement dans ce que l’on fait, on ne doit pas avoir grand chose de l’extérieur au niveau des jambes, des mains. La discrétion dans l’emploi des aides.

This entry was posted in Dressage and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.