Les différentes allures de pas du cheval

Le pas

Le pas est une allure à quatre temps où le cheval pose ses pieds l’un après l’autre sans être dans une certaine cadence.

Le pas allongé

C’est l’étendue maximum de l’encolure, l’embout du nez allant loin devant, et les postérieurs passant devant la trace de l’antérieur du même côté on dit que le cheval se méjuge. En poussant mon cheval encore plus en avant, et je vais chercher à ce que le cheval descende en avant et vers le bas. Je lui donne des rênes, et il marche au pas.

Le pas moyen

Le pas moyen, c’est un pas où le cheval va s’étendre. On cherche à ce qu’il soit actif. Loin devant.

Le pas rassemblé

Le pas rassemblé est une allure dans laquelle le cheval est décontracté dans la position du ramené. Le cheval est ramené, Le cheval est rassemblé, et on marche avec de la cadence. Gauche, droite. Gauche, droite. Et il a le chanfrein vertical.

Le pas compté

Le pas compté, c’est la préparation au piaffé. Un pas compté où l’on avance centimètre par centimètre. On va chercher à contrôler, à gérer le cheval. Si on veux ralentir le cheval, on va encore l’animer jusqu’à arriver, à un certain moment où on va immobiliser le cheval pour le rassembler. Je vais donc rapprocher mes pas les uns après les autres, puis je repars au pas, puis je vais ralentir le pas. Et je vais m’arranger pour que le cheval marche toujours mais en cherchant l’attitude du piaffé.

Le pas d’école

Le pas d’école c’est le pas en extension soutenue où le cheval lève ses jambes très haut dans une cadence. On a le pas d’école en ayant un cheval rigoureusement droit et dans les aides diagonales. Et il suffit d’avoir un cheval très tendu, très en place, très en équilibre. Progressivement, le cheval va se mettre au pas d’école. Lorsque vous travaillez votre cheval, cherchez toujours à faire des choses symétriques. Ça c’est très important. Et je m’arrange toujours pour garder ma position. J’entretiens mon cheval avec mes jambes. Ça c’est important. Les jambes disent « avances » le cheval dit « où je vais ? », le couloir des rênes vise les mains. C’est ce qu’on peut apprendre à un jeune cavalier, et le couloir des rennes, c’est toujours les mains l’une près de l’autre et les mains près de l’encolure et plutôt fixes.

Le pas libre

Le pas libre, c’est le cheval qui a de la liberté dans l’encolure. On lâche les mains, on laisse le cheval marcher tout naturellement. Ça s’adresse aux jeunes chevaux pour voir l’amplitude, la relaxation, l’extension d’encolure et l’amplitude du mouvement par lui même.

This entry was posted in Divers and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.